Numéro (Mars 2013) : « African Queen » ; enfin presque...

L'art est subjectif, nous ne sommes donc pas tous obligé d'avoir la même opinion sur la question... 
L'avis exprimé dans cet article n'engage que moi.

Les éditoriaux sont vraiment ce que je préfère dans les magazines de mode, mais j'avoue que parfois, j'ai du mal à comprendre où les magazines veulent en venir... Et quand je suis tombée sur l'éditorial avec Ondria Hardin pour le magazine Numéro de Mars 2013, c'est exactement ce que je me suis dit. 

Pourtant, cet éditorial n'est pas le premier dans son genre. Vous ne voyez peut-être pas encore où je veux en venir... Et bien, il faut savoir qu'Ondria Hardin est blanche à la base. Sa peau, a été si je puis dire, "maquillée" de façon à ce qu'elle ait l'air disons... plus bronzée. Sauf que l'éditorial s'intitule "African Queen" et fait donc sans équivoque référence aux femmes noires. Un éditorial dans le même genre avait déjà fait polémique en 2009 dans le magazine VOGUE (Paris), avec Lara Stone, maquillée là aussi en femme noire. Même en essayant d'y voir un message artistique, je n'arrive pas à comprendre comment cela pourrait apparaitre comme une "bonne idée". Au contraire, j'ai plutôt tendance à trouver ça quelque peu dégradant. Si l'on veut choisir comme thème l'Afrique pour un éditorial, alors pourquoi ne pas tout simplement choisir une mannequin noire ? Et au vu du nombre de sublimes mannequins noires sur le marché, dont la plupart marchent plutôt bien, difficile d'imaginer une explication "recevable". L'art est certes subjectif, mais je pense qu'il a aussi ses limites. Sachant que l'éditorial de Lara Stone avait déjà fait polémique en 2009, pourquoi reproduire la même chose quelques années plus tard, si ce n'est pour faire du buzz ? Loin de moi l'idée de percevoir dans cet éditorial toute forme de racisme, je pense très sincèrement que ce n'était ni l'intention de photographe, ni celle du magazine. En revanche, je peux retourner le problème dans l'autre sens et avoir toujours la même opinion sur ce genre de démarche : maquiller une mannequin noire en femme blanche ne m'aurait pas plus plu. Bref, tout ça pour dire, que cet éditorial va, à coup sûr, faire polémique et sera certainement sujet à débat. Même si, comme je l'ai dit plus haut, je ne pense pas que cet éditorial ait une véritable connotation raciste, je le trouve quand même assez limite.


3 commentaires :

  1. Je suis exactement du même avis que toi!

    RépondreSupprimer
  2. OU ça paraissait tellement cliché de mettre un mannequin noir pour une série de mode africaine alors ils ont pris le mannequin qui leur plaisait, qu'il soit noir, blanc, jaune, violet, rose, vert, bleu, etc. Mais si c'était ça, pourquoi avoir foncé Ondria pour le shoot ??! Les mystères de la mode. Mais je peux comprendre que ça puisse gêner.

    L'idéal, ce serait d'avoir un édito mode asiatique avec un mannequin noir, un édito mode style 3e Empire avec un mannequin asiatique, un édito année 50 avec un mannequin latino... Que la couleur de la peau du mannequin ne soit pas (plus) un critère pour faire telle ou telle série de mode.
    C'est peut-être ça qu'a voulu faire Numéro, mais c'est maladroit.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien ta nouvelle bannière.

    RépondreSupprimer

 

LMHY EST AUSSI SUR TUMBLR

Hebergeur d'image

SUIVEZ MOI SUR TWITTER

Suivez également le blog sur Facebook